Sélectionner une page

Communiqué de Sébastien Chenu, député du Nord

Depuis l’arrêté du 14 mars dernier, de nombreux commerces ont été frappés par une décision de fermeture administrative. Sans activité et donc sans chiffre d’affaires, les commerçants se retrouvent dans une situation financière grave et inédite.

Les perspectives sont sombres puisque le flou le plus total existe sur la date de fin de confinement et sur ses modalités d’application. Les commerçants ne savent pas quand et dans quelles conditions ils reprendront leur activité à l’issue de cette période. De nombreux petits commerces qui sont bien souvent le dernier espace de rencontre et d’échanges dans les communes risquent de baisser définitivement leur rideau. Le commerce de détail non-alimentaire qui représente 1,2 million de salariés était déjà dans une situation de fragilité avant le début de cette crise.

Les entreprises font face à un besoin de trésorerie important et luttent pour assurer leur survie et sauver leurs emplois. Le report des charges annoncé par le Gouvernement ne sera pas suffisant pour les commerçants qui subissent de plein fouet la crise sanitaire. Pour éviter une hécatombe économique des mesures fortes et immédiates doivent être prises. Pour cette raison, je demande l’exonération totale des charges sociales et fiscales pendant toute la durée du confinement.