Sélectionner une page

La devanture d’un bar de Beauchastel, en Ardèche, a été prise pour cible dans la nuit de vendredi à samedi. Sept coups de feu ont été tirés, heureusement sans faire de blessé puisque l’établissement était vide. Une enquête des gendarmes de La Voulte-sur-Rhône est en cours.

 

 

Qui en veut au bar café de Beauchastel en Ardèche ?  Dans la nuit de vendredi à samedi, quelqu’un a tiré sept coups de feu contre la devanture de l’établissement. Heureusement, le bar était fermé à cette heure-ci.

Lorsque les gendarmes sont arrivés sur place vers 4h30, il n’y avait plus personne. D’après les impacts, il pourrait s’agir de tirs de fusil de chasse. Une enquête des gendarmes de la communauté de brigades de La Voulte-sur-Rhône est en cours.

Cela arrive peu de temps après l’incident de Tournon où plusieurs coups de feu ont été tirés. Les gendarmes ont alors déployé un gros dispositif pour tenter d’interpeller le ou les auteurs.

Selon des témoins, il s’agissait de trois détonations qui ont retenti en milieu d’après-midi dans un quartier situé au sud de la ville. Une voiture a été abandonnée sur place. Les gendarmes de Tournon, avec le renfort de leurs collègues d’Annonay, ont rapidement pris position dans le quartier et aux alentours avec notamment un barrage sur le pont entre Tournon et Tain-l’Hermitage pour tenter de retrouver le ou les auteurs des coups de feu.

Marine Le Pen avait pourtant mis en garde l’Etat sur les actes de violence de plus en plus nombreux dans les zones rurales et réclamait une présence accrue des forces de gendarmerie et une justice plus rapide.