Sélectionner une page

Fermeture du Carrefour de La Voulte sur Rhône

La désertification se poursuit

 

C’est dans les mots d’une femme âgée en caisse à ce moment là, ce vendredi 29 mars après midi, que l’on comprend la détresse des personnes les plus démunies.

« Si ce Carrefour ferme, ca nous obligera à faire des kilomètres pour en retrouver un ». La réponse d’un employé est des plus claires, « Dès qu’on ne fait pas assez de chiffre, il ferme boutique » « j’espère qu’il y aura un repreneur, sinon c’est le chômage ».

Venu chercher des idées pour Pâques, j’ai été particulièrement sous le choc d’apprendre la fermeture de cette grande surface, acteur économique important de la ville, que j’avais toujours connu.

Mais, que valent les besoins quotidiens des Voultains face à l’exigence de rendement et de bénéfice des grandes enseignes. La loi Egalime a d’ailleurs aider les grandes distributions a prendre le monopole avec une concurrence brutale sur les coûts, détruisant le commerce de proximité, pour finir aujourd’hui par se plier à la loi de la calculette en quittant les zones rurales, laissant derrière elles des campagnes désertes.

Face à cette détresse, je demande une réaction active des autorités locales, et de monsieur Bernard Brottes, maire de la Voulte sur Rhône, pour qu’une reprise d’activité soit envisagée au plus tôt, et assurer un repreneur aux employés.

Le Rassemblement National s’est engagé à lutter contre la désertification rurale, tout particulièrement dans les départements sans métropole, oublié et exclue. Ce matraquage de la ruralité doit cesser, et cela se fera par un changement radical de politique.

Paco Vezian Arquilliere

Délégué Départemental Adjoint

Responsable de la communication