Sélectionner une page

La dématérialisation des opérations liées aux impôts a pour conséquence directe, la suppression de postes dans l’administration. Et pourtant, les effets ne sont pas ceux attendus. En effet France Bleu rapporte que près de 20% des effectifs ont ainsi été supprimés en Ardèche depuis 2011, et pourtant les impôts continuent de grimper.

Depuis 2011, les prélèvements obligatoires en France ont augmenté de plus de 50 milliards d’euros. De plus, la dématérialisation de nombreuses opérations cumulée à la suppression de postes entrainent un temps d’attente de plus en plus long au téléphone et aux guichets.

Face à cela, le Rassemblement National propose une baisse de l’impôt sur le revenu pour les trois premières tranches, une amélioration des services publics dans les zones rurales, et un plan d’investissement prioritaire pour les campagnes.